fr / eng
Bishop's madness

Les folies de l’Evêque

“ Giatros thanatos ”, c’est à dire le médecin de la mort. C’est ainsi que les employés du Sanatorium d’Agiassos surnomment le médecin responsable des patients de 1996 à 1997. Selon ce personnel du Sanatorium, le nombre de patients pendant cette période a chuté de 122 à 77 : 45 décès quand la moyenne annuel était de 9. Selon les ordonnances, ce médecin aurait prescrit à ses patients des doses létales de tranquillisants. Les 45 morts ne figurent pas dans les déclarations de décès du Sanatorium.

Le Sanatorium n’a pas le statut d’hôpital psychiatrique mais la majorité des patients internés, par assimilation, le sont à cause de leurs “ troubles psychiatriques ”. Actuellement les 87 retraités, aveugles, handicapés physiques et mentaux, schizophrènes et psychopathes sont parqués ensemble dans des conditions inacceptables.

Le Sanatorium, comme d’autres institutions sociales, est dirigé par l’un des trois évêques de l’île de Mytilène, dans la mer Egée en Grèce . Les habitants de la région d’Agiassos, la ville dont dépend le Sanatorium, partagent de fortes croyances religieuses, ils vénèrent et craignent à la fois cet évêque tout puissant qui détient et contrôle autant le pouvoir temporel que spirituel sur ses sujets. Dans cette région isolée, qui fonctionne selon des règles féodales, tout procède de l’évêque, la vie comme la mort.

fermer informations

Sanatorium “I Theomitor”, Agiassos, Ile de Mytilène, Grèce. “ Mon grand-père y est allé il y a 30 ans quand il mourait de cancer, je me souviens que je pensais que le Sanatorium étais le paradis, il y avait des fleurs, des arbres, des oiseaux, c’était d’une beauté… ” - Magasinier, Marché central, Ville de Mytilène.