fr / eng


site web

dossier de presse (pdf)
Galleria Santa Cecilia - Rome (2006)

« 9 X 100: Nove Fotografi per 100 Fotografie » - exposition de groupe – 9 photographes – Rip Hopkins présente son travail « Paris anonyme » - Exposition dans le cadre du «Festival Internazionale di Roma».



Paris anonymous



Entretien avec Fabrice Drouzy, Libération

"Comment est venue l'idée de mettre des masques ? Deux raisons. La première, c'est qu'à Paris les gens sont très conscients du pouvoir de l'image et des médias et qu'ils refusent souvent de se laisser photographier. On est constamment agressé. J'ai donc décidé de contourner ce problème en l'utilisant à mon avantage, de façon ludique. Il était amusant d'ailleurs de constater que les Parisiens refusaient presque toujours d'être pris en photo, avant de finalement accepter avec le masque.

Second point, la constatation que, dans la rue, les gens ne se regardent pas, qu'ils s'autocensurent, contrairement à d'autres lieux, comme l'Afrique par exemple, où tout le monde se touche avec les yeux. Ici, les passants s'ignorent, par peur de l'autre, par crainte des ennuis ; c'est comme s'ils portaient... des masques.

Ce travail est donc une critique d'un état d'esprit, mais il y a également un côté humoristique : les gens ressemblent à des musaraignes, à des taupes. On dirait des animaux. J'ai d'ailleurs fait énormément d'essais sur ces masques pour trouver la bonne forme."

12 tirages jet d'encre tendus sur toile vernie - 42cm de diamètre
Montage sur chassis rond maintenus à 37cm du mur par equèrres avec éclairage de 40 watts



Paris anonymous





Paris anonymous